Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs sont estimés à plus de 10, 000 personnes et plus de 100 entreprises en dehors des exploitations agricoles dans les zones de la vallée de Ngalam et du lac de Guiers. Plus de 65 % des bénéficiaires seront des femmes, puisqu’elles constituent la principale force de travail utilisée dans les exploitations agricoles.­

Ils comprennent :
•­­ ­800 petits exploitants agricoles qui s’engageront dans l’agriculture commerciale durable grâce à une assistance technique et au financement de leurs coûts d’établissement, ainsi que d’autres ménages qui seront engagés dans l’agriculture de subsistance en bénéficiant d’un appui technique pour la gestion durable des terres et de l’eau ;
•­­ ­180 agriculteurs possédant une exploitation de taille moyenne qui pourront augmenter leur production actuelle ;
•­­ ­9 500 salariés qui travailleront dans tous les types d’activités le long de la chaîne de valeur ;
•­­ ­Environ 100 PME : Les PME engagées dans tous les types d’activités le long de la chaîne de valeur horticole bénéficieront de l’amélioration de l’irrigation et de l’assistance technique fournie.

La plus grande transparence et la meilleure prévisibilité du processus d’attribution des terres bénéficieront également environ 20 grands investisseurs (20 environ) grâce à la réduction de l’incertitude et des coûts de transaction. Il est aussi prévu que l’amélioration de l’accès aux terres et des infrastructures d’irrigation primaires permettront de libérer davantage l’investissement privé provenant des grands investisseurs ;