Assistance technique aux communautés

Le projet apportera l’assistance technique aux institutions clés (les communes, en particulier) et au secteur privé (en particulier, les petits exploitants engagés dans l’agriculture commerciale), ainsi que les investissements dans les infrastructures nécessaires d’irrigation.

Le PDIDAS va mettre en place un programme d’assistance technique pour :

  • aider les communautés locales à identifier 10 000 hectares de terres à mettre à la disposition des producteurs agricoles commerciaux privés, y compris les petits producteurs (environ 5 000 hectares dans la vallée de Ngalam et 5 000 hectares autour du lac de Guiers) ;
  • réaliser des études de faisabilité et élaborer des plans directeurs pour l’aménagement de périmètres irrigués dans les zones sélectionnées ;
  • aider les communautés rurales dans la sélection des opérateurs privés par le biais d’un processus transparent et concurrentiel au niveau des villages et
  • aider les communautés rurales dans le suivi des activités des investisseurs afin de s’assurer que ces derniers remplissent leurs obligations au regard des contrats juridiquement contraignants qui seront négociés par les populations avec les investisseurs privés.

Le projet aidera à créer les conditions nécessaires pour inciter les investisseurs privés responsables à participer au développement de l’agro-business porté par la communauté, d’une manière promouvant la participation inclusive des petits exploitants et des PME à travers l’approvisionnement local, l’agriculture sous contrat ou tout autre système approprié. L’objectif ultime est de rallier le plus grand nombre possible d’investisseurs privés stratégiques pour tirer avantage de leur accès aux marchés à haute valeur ajoutée, aux technologies, aux compétences et aux capacités de financement.

Le projet va fournir des services consultatifs techniques­ aux petits exploitants pour les aider à mettre en place des associations de producteurs et des partenariats d’affaires avec les grands investisseurs et à adopter des techniques de gestion durable des terres et de l’eau telles que les haies brise-vent, les cultures de couverture, les cultures avec peu ou sans labour, les techniques de drainage et d’irrigation économes en eau.